CERTIC quel bilan d’activité pour 2015 ?

07 déc 2015
Serge M'BRA

bilan-certic-2015En décembre 2014, les membres du Cercle d’Échange et de Réflexion pour le secteur des TIC (Certic) tenaient un atelier-séminaire pour définir ensemble les activités à mener pour l’année 2015 et le décliner en plan stratégique 2016. Douze mois après, le Certic décide d’examiner le bilan des activités 2015 et d’explorer les perspectives pour 2016. Exercice réussi au cours de l’atelier-bilan tenu à Grand-Bassam, du 07 au 08 décembre 2015.

Réunis 2 jours durant autour de M. Éric Contayon, Conseiller Technique représentant du Ministre de la Poste et des TIC, le Gotic, l’Unetel, le Vitib, l’Aigf, l’Ansut, le Ccesp, la Sndi, l’Esatic, le Bnetd, le Club des DSI et la Cgeci ont revisité plusieurs points de leur organisation.

A la suite des allocutions des représentants de la CGECI et du Président de la Commission TIC du Patronat, M. Contayon représentant du MPTIC a rappelé que le Certic reste un des instruments créé par l’administration ivoirienne pour faire de la Côte d’Ivoire une économie numérique.

Arsenal législatif à compléter

En prélude aux travaux, l’Autorité de Régulation des Télécommunication de Côte d’Ivoire a présenté la Loi sur la protection des données à caractère personnel (Loi n° 2013-450 du 08 août 2013) et la Loi sur les transactions électroniques. En substance, le régulateur ivoirien a indiqué que même si l’application des textes a déjà cours, des dispositions restent encore à prendre et plusieurs outils normatifs et techniques à parfaire. Il a incité à la création d’une filière professsionnelle spécialisée dans la réglémentation des TIC et à informé que des audits de conformité pourraient démarrer au second semestre 2016.

Métrique des actions prioritaires

Du 26 novembre au 2 décembre 2015, les groupes de travail ad hoc ont rendus leurs travaux sur les points identifiés lors des travaux du Certic du 24 février 2015. Ces travaux avaient fait ressortir les 5 actions prioritaires suivantes :

  1. Mise en œuvre d’un baromètre numérique
  2. Résolution de problématiques spécifiques liées à la sécurité numérique, l’interopérabilité, le processus de certification numérique, le guide des bonnes pratiques, la protection des données à caractère personnel,
  3. Renforcement de l’usage des TIC au niveau des secteurs privé et public,
  4. Mise en œuvre de la politique de sensibilisation et de vulgarisation pour une meilleure appropriation des TIC par le grand public,
  5. Incitation à la R&D, l’innovation et l’auto-emploi.

Pour chacune des cinq actions prioritaires, des perspectives ont été définies en terme d’actions à mener, d’indicateurs à relever, de livrables attendus et de taux de réalisation à atteindre. La restitution des travaux a revelé le besoin de poursuivre les réflexions au sein du Comité scientifique qui devra se réunir dans les semaines à venir pour paufiner les recommandations arrêtées pour chacune de ces actions .

Votre avis sur cette information ?

Programme
Participants
Images/Vidéos
Programme

Participants