TIC/ Workshop sur l’économie numérique

14 nov 2015
webad@cgeci.ci

Présidant la journée du workshop numérique 2015, le Président de la Commission NTIC, de la CGECI, M. Ahmed CISSE a soutenu que le Digital est capital pour le bonheur des entreprises.
Avant lui, le représentant du Directeur Général de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire, M. Allah Konan Germain, a affirmé le jeudi 12 novembre 2015 à la Maison de l’Entreprise au Plateau, que la CGECI ne ménagera aucun effort pour le développement numérique de la Côte d’Ivoire.
« Le Patronat entend faire de la Côte d’Ivoire le hub technologique de l’Afrique. Nous avons pleinement conscience d’entrer dans l’air digital. La révolution digitale est inéluctable », s’est exprimé M. ALLAH, lors de la 2ème édition du Workshop sur l’économie numérique, avec comme thème « INITIATION A LA TRANSFORMATION DIGITALE ».
Ce Workshop est initié par la Commission NTIC de la CGECI, en partenariat avec le GOTIC, UNETEL, South Mobile Services (SMS), Club des DSI et RIGRH.
Selon le Vice-Président de la Commission NTIC, M. Patrick M’BENGUE, qui a planché sur l’état des lieux du numérique en Afrique et en Côte d’Ivoire, le taux de diffusion digitale en Côte d’Ivoire n’existe pas et donc il faudrait mettre la Côte d’Ivoire à son vrai niveau. Elle se place au rang de 149. L’objectif visé par la CGECI pour cette rencontre est d’accompagner les entreprises ivoiriennes dans une maturité digitale. Une étude va être menée dans plusieurs secteurs d’activités (Média, Tourisme, Agriculture, Finance et Assurance) afin, entre autres, de savoir si les entreprises utilisent l’Internet pour vendre leurs produits. Aussi, cela va permettre d’avoir la vision des dirigeants, en matière d’outil informatique.
M. Alain DOLIUM, CEO EMEA Amérique du Nord de SOUTH MOBILE SERVICES (SMS) et conférencier du jour, a définit la transformation digitale comme un état d’esprit. Selon lui, le numérique, avec ses méthodes d’automatisation, de simplification et de contrôle des processus et des interactions, confère au digital un pouvoir de réduction des coûts, particulièrement convoité par les entreprises qui souhaitent booster leur productivité.
Aussi, devenir une entreprise numérique oblige des améliorations à plusieurs niveaux. Elles peuvent concerner les produits et services, les politiques d’innovation, la relation et le service aux clients, les opérations, la valorisation du capital de données, les modes de travail des collaborateurs, la gestion et la culture des talents, ainsi que la stratégie de la marque.
Ces améliorations peuvent s’avérer complexes car elles sont au carrefour de la technologie, des stratégies concurrentielles, des attentes clients et de la réglementation. Elles doivent se faire dans des délais courts, avec un certain degré de risque et de façon continue… constituant ainsi des défis perpétuels à relever pour les organisations, leur management et leurs collaborateurs. « Il faut mettre le client au centre de tout dans l’entreprise », a-t-il insisté.
M. DOLIUM a proposé que les entreprises appliquent le Marketing-Relation, en fournissant des efforts technologiques au sein des directions marketing. Il faudrait une maîtrise de la donnée et une acculturation des collaborateurs au sein des entreprises.
Ce Workshop a pour objectif entre autres de former et sensibiliser les Top managers et les cadres dirigeants au concept de la transformation digitale et recueillir leurs besoins et les problèmes de leurs entreprises afin d’y apporter des solutions, signifie-t-on.

source : http://news.abidjan.net/h/573202.html